Cela pourrait priver Kiev d’aide occidentale: un général britannique s’exprime

Lecteur Audio

Une éventuelle contre-offensive ukrainienne défraie la chronique côté occidental, divisant les observateurs. Un ex-chef d’état-major britannique prétend que Kiev pourrait perdre l’aide occidentale si l’opération en question n’est pas couronnée de succès, selon le magazine britannique Radio Times.

L’Occident pourrait arrêter d’aider le gouvernement ukrainien si celui-ci ne réussit pas rapidement sa contre-offensive prévue, a déclaré le général Richard Dunnatt, ancien chef d’état-major britannique, au magazine Radio Times.
« Il est très important que les Ukrainiens lancent effectivement cette offensive au bon moment… L’alternative est que la guerre s’éternise … en fin de compte en faveur de Poutine, et le soutien de l’Occident risque de s’effriter », a-t-il expliqué.

La contre-offensive ukrainienne déjà approvisionnée?

Le Royaume-Uni avait récemment confirmé la livraison des missiles de croisière Storm Shadow d’une portée déclarée de 250 km à Kiev.
Le général de brigade syrien à la retraite Mohammed Abbas avait, pour sa part, affirmé à Sputnik que cette livraison de plus pourrait déclencher une escalade.
La diplomatie russe avait précédemment déclaré que l’Occident imposait à Kiev de poursuivre ses actions offensives et l’occupation des nouvelles régions russes sans se soucier qu’une telle politique coûte la vie à milliers d’innocents. Pour le Kremlin, Kiev est de facto un outil de l’Occident.
Auparavant, la Russie avait prévenu les pays de l’Otan concernant les livraisons d’armes à l’Ukraine.
Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, avait dès 2022 averti que toute cargaison contenant des armes destinées à l’Ukraine serait une cible légitime pour la Russie.
source: Sputnik
Akondanews.net
Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire

Traduire»