Cause féminine : Les femmes dans le combat

Lecteur Audio

Le monde entier célèbre la journée internationale des femmes. La cause féminine a évolué dans un certain sens ; mais il reste encore des choses à faire. Et la lutte continue.

Entre hier et aujourd’hui, beaucoup de changements sont notés dans la lutte pour le respect des droits des femmes. Même si elles continuent de tirer sur la corde afin d’acquérir davantage de droits, une réelle évolution est constatée dans la cause féminine. Les femmes continuent à défendre ce qui leur appartient. Axée sur le thème : « les femmes, agents de changement pour l’adaptation climatique, la réduction des risques environnementaux et des catastrophes », les femmes veulent contribuer au renforcement et à la promotion des vecteurs d’accélération de l’autonomisation de la femme dans le contexte du changement climatique.
Une crise économique induite par le Covid19
La crise économique induite par la pandémie à covid19 et les effets du changement climatique risque de peser lourdement sur l’autonomisation des femmes aggravant, ainsi leur précarité. Pour que cette période ouvre des avancées, chacun et chacune doit agir au quotidien. Ainsi, les femmes et filles doivent être, en même temps, leaders et responsables du changement œuvrant efficacement en faveur de l’adaptation aux changements climatiques et de leur atténuation. Fondamentalement, les femmes doivent surmonter les difficultés tout en explorant les opportunités.
Faire connaître aux femmes leurs droits
« C’est une journée assez intéressante puisqu’elle permet à tout le monde de se remettre en question. Il est surtout important de savoir que la femme ne doit pas être en vue ou considérée comme un objet sexuel » explique un interlocuteur. Selon lui, les hommes ont le droit de travailler y compris aussi les femmes. A l’en croire, il est capital de faire connaître aux femmes leurs droits. De son côté, une étudiante nous indique que « les femmes continuent d’être les principales victimes de meurtres, de viols, d’inceste, de maltraitance et d’abus de la part des hommes ». Que reste-t-il alors ? Les femmes doivent se battre.

Mapote Gaye

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire