CAMEROUN: Paul Biya à nouveau menacé par la diaspora

Lecteur Audio

Résidant en Europe, la diaspora annonce une mobilisation géante dans les jours à venir afin de  manifester son désaccord vis-à-vis du régime de Yaoundé, dont le président, Paul Biya est actuellement en séjour privé à Genève.

Parti du Cameroun le 11 juillet en compagnie de son épouse, Chantal Biya pour un séjour privé en Europe, le chef de l’État Camerounais risque de vivre des perturbations orchestrées par les ressortissants du Cameroun  résidents dans plusieurs pays  européens. Le président Paul Biya n’avait plus quitté son pays depuis une longue période et son dernier déplacement toujours en Europe et en Suisse notamment, avait été entaché par des manifestations de la diaspora dite “diaspora négative”. Le président Camerounais s’était alors vu l’obligation d’écourter ses jours pour replier sur Yaoundé. Ajouté à cela, un contexte sanitaire difficile marqué par la crise de covid19 ; maladie que beaucoup ont qualifié de maladie des “vieux” en ce qu’elle a réduit considérablement le nombre de personnes de troisième âge dans le monde. Paul Biya ne faisant plus partie de la très jeune génération, de nombreux observateurs ont soutenu mordicus que le président Camerounais ne pouvait plus fouler ses pieds sur le sol européen alors que se poursuit la crise sanitaire mondiale.

Contre toute attente donc, Paul Biya séjourne en Suisse depuis quelques jours et les ressortissants de son pays en Europe le savent bien. C’est certainement ce qui justifie la prise d’assaut des réseaux sociaux depuis que le couple présidentiel a quitté Yaoundé. Une mise au point de l’ambassadeur du Cameroun en Suisse, S.E Léonard Henri Bindzi renseigne que l’ambassade “condamne sans réserve l’attitude irresponsable et haineuse des acteurs de ces propos obscurs et de ce projet insensé” qui consiste à déstabiliser les institutions  Camerounaises en s’en prenant à celui qui les incarne; le président Paul Biya.

Mise au point Ambassadeur du Cameroun en Suisse

M. L’ambassadeur a par ailleurs invité la diaspora Camerounaise de Suisse et des pays voisins à ne pas s’associer aux manœuvres visant à ternir l’image du Cameroun ou à porter atteinte aux relations entre Yaoundé et Genève. Mais la préoccupation  majeure est celle de savoir si cet appel pourrait rassurer les acteurs de la mobilisation projetée ou quelle en serait l’issue. En attendant de connaître ce qu’il adviendra , précisons que le contexte dans lequel le chef de l’État a choisi de voyager est marqué par une situation sociopolitique instable au pays. Selon les autorités de Yaoundé, cette situation perdure à cause d’une main invisible de certains membres de la diaspora Camerounaise qui auraient pour agenda,  déstabiliser le Cameroun. En face, ce sont des ressortissants Camerounais qui boudent et dénoncent la politique pratiquée par Yaoundé. Dans cette situation confuse, il faut signaler qu’au moment où certains concitoyens veulent à tout prix en découdre avec le président Biya, il y’en a d’autres qui promettent de riposter farouchement cette fois, en s’en prenant à Maurice Kamto, opposant et président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC). Il faut noter que généralement, les manifestations des Camerounais à l’étranger sont attribuées à tort ou à raison aux membres présumés de la “Brigade anti-Sardinard” (Bas). Une appellation donnée aux partisans de Maurice Kamto.

Il y a quelques jours seulement, une manifestation de la diaspora a eu lieu à Paris en France pour dénoncer l’opacité des pouvoirs publics dans le cadre de la gestion des fonds Covid 19. Rappelons que la diaspora Camerounaise a pour habitude de se mobiliser ou mieux, de manifester parfois avec violence à travers plusieurs pays d’Europe. A quoi doit-on s’attendre  avec cet autre séjour privé du président de la République en Suisse? Quelles en seront les implications ? Seuls les jours à venir nous fixeront là-dessus.

Yves Modeste NGUE

AKONDANEWS

4.5/5 - (2 votes)
Partager:

Laisser un commentaire