Beauté : Miss Kouassi Marlène Kany, succède à Olivia Yacé

Lecteur Audio

Kouassi Marlène Kany, porteuse du brassard N°2, est depuis dans la nuit du samedi 02 juillet, la nouvelle Miss ivoirienne. Elle succède Yacé Olivia à l’occasion de la 26ème édition du Concours de beauté Miss Côte d’Ivoire qui a eu lieu au Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan autour du thème : « Quel est l’apport de l’écosystème numérique pour l’employabilité de la jeunesse. »

Agée de 23 ans et étudiante en Master 1 de droit privé, Kouassi Marlène Kany anciennement miss d’Aboisso lors des présélections qui se sont déroulées du 12 mars au 28 mai 2022 a été Miss Côte d’Ivoire parmi 28 finalistes prétendantes à la sacrée couronne de la « Reine » de Beauté de Côte d’Ivoire.

Du haut de ses 1m73, Kouassi Marlène Kany a ravi le cœur du public et des membres du jury au cours de cette énième édition de Miss Côte d’Ivoire. Radieuse, éloquente avec un épiderme purement africain et des cheveux originaux sans esthétique aucune, la nouvelle Miss de Côte d’Ivoire a su rester le plus naturel possible pour mettre en avant son originalité africaine dans un concours de beauté où les règles d’or sont l’extravagance, le superficiel, la grâce, l’équilibre des masses musculaires et l’élégance. Tout est donc au rendez-vous pour choisir l’ambassadrice de la beauté dont le corps est mesuré et l’apparence scrutée.

Miss Kouassi Marlène Kany, durant une année saura sans aucun doute transmettre ses traits naturels à la gente féminine abonnée à la dépigmentation et à l’extravagance.

Représentée par l’épouse du vice président ivoirien, Mme Maimouna Koné, la première Dame de Côte de Côte d’Ivoire, Dominique Ouattara a offert aux heureuses élues la somme de 10 millions de FCFA en plus des nombreux lots et autres dons financiers captés par Kouassi Marlène Kany  de la part des partenaires du Comité d’organisation Miss Côte d’Ivoire (Comici) présidé par Victor Yapobi.

Rappelons que plusieurs personnalités du monde politique et culturel ainsi que des Miss de divers pays notamment , la Miss monde 2022, Karolina Bielawska, Miss Monde Botswana, Miss Monde Afrique du Sud, Miss Monde Tunisie et Miss Monde Equateur, et la CEO de Miss Monde Julia Morley étaient présentes à cette finale qui a été l’occasion pour l’artiste chanteur Bébi Philip de rappeler aux autorités ivoiriennes la situation réelle de la cherté de la vie qui plombe le vécu des ivoiriens.

Bébi Philip, artiste-chanteur ivoirien

Véritable coup de poignard là où l’on s’attendait le moins : « la vie est chère, même la viande porc est devenue chère, la vie est chère au pays » a laissé entendre Bébi Philip qui prestait devant toute la nation ivoirienne et les prestigieuses convives présentent au Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan.

Bébi Philip n’a-t-il pas porté la voix du peuple ivoirien qui vivote et dont la précarité existentielle est devenue épidermique là où l’on préfère consumer des millions de FCFA à un concours qui ne rapporte aucune plus value au sort des ivoiriens ?

En d’autres termes a quoi sert concrètement le concours de beauté Miss Côte d’Ivoire dans un pays africain qui peine à satisfaire les besoins vitaux de ses populations et dont la valorisation de ses propres cultures est aux calendres grecs ?

A titre de rappel, Kouassi Marlène Kany a été élue miss Aboisso 2022 lors des présélections et est issue d’une famille de 7 enfants.

Adingra OSSEI, Correspondant

Akondanews.net

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire