Afrique : Dominique Ouattara invite à la mutualisation des efforts pour éradiquer la fistule obstétricale en Afrique

Lecteur Audio

Abidjan, le 20 septembre 2022

A l’initiative du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), il s’est tenu du mardi 13 au jeudi 15 septembre 2022 un dialogue de haut niveau au Sofitel Hôtel ivoire à Abidjan pour bouter hors de l’Afrique subsaharienne et l’Afrique centrale d’ici à 2030, la fistule obstétricale. La conférence qui a émaillé cette rencontre s’est articulée autour du thème : « Partenariat renforcé et élargi, levier essentiel pour l’élimination de la fistule obstétricale ».

Au total 16 pays ont pris part à ces assises sous la présidente de la première dame Dominique Ouattara pour dire non à la fistule. Laquelle continue de  semer tristesse et désolation chez la gent féminine. Conduisant aux fuites urinaires et des matières fécales par le vagin chez la femme, elle survient après perforation entre le vagin et le rectum que certaines femmes subissent lors de l’accouchement lorsqu’il y a arrêt de travail et défaut de césarienne.

Eu égard au danger qu’elle fait subir aux femmes en Afrique, la Première Dame Dominique Ouattara a pris son bâton de pèlerin pour inviter tous les acteurs impliqués dans la lutte contre cette pathologie, à la mutualisation des efforts afin de l’éradiquer d’ici à 2030. Pour Dominique Ouattara, il est possible d’en finir avec cette maladie si tous les États conjuguent leurs efforts à travers des actions d’envergure et à haut impact.

L’objectif de la Première Dame de la République de Côte d’Ivoire est de rétablir dans ses droits et sa dignité la femme en la soignant et aussi en la préservant de cette maladie inconfortable, humiliante dite maladie de ‘’la honte ’’.  La fistule entraîne des problèmes médicaux chroniques et aux dires des spécialistes, « les femmes qui en souffrent tombent souvent dans l’isolement social et la dépression et pis, elle les conduit à une mort silencieuse si rien n’est fait »

M. Lydie correspondante akondanews.net

 

 

 

1/5 - (1 vote)
Partager:

Laisser un commentaire