Afrique de l’Ouest : La Marine Française saisit 885 kilos de cocaïne 

La Marine Française a saisi samedi matin , au large de l’Afrique de l’Ouest , 885 kg de cocaïne sur un bateau de pêche en provenance d’Amérique latine , a annoncé dimanche la préfecture maritime de l’Atlantique dans un communiqué.

Samedi , le porte-hélicoptères Mistral , le deuxième plus grand navire de guerre Français après le porte-avions Charles de Gaulle , «a procédé à la saisie de 885 kg de cocaïne sur un bateau de pêche au large de l’Afrique de l’Ouest» , indique la préfecture maritime.

L’opération s’est effectuée sous direction du préfet maritime de l’Atlantique et du procureur de la République de Brest , précise le communiqué. C’est l’office anti-stupéfiants (Ofast) qui a «sollicité l’intervention de la Marine nationale , à la lumière d’informations transmises par ses partenaires Brésiliens , Américains et Britanniques » , souligne le document.

«Au total , 885 kilogrammes de cocaïne ont été découverts à bord» du bateau de pêche de 15 mètres de long , «puis transbordés sur le porte-hélicoptères amphibie Mistral pour y être détruits» , ajoute-t-on. Le navire suspect avait quitté l’Amérique latine «quelques jours auparavant». «La route maritime empruntée pouvait présager de l’arrivée de la cocaïne en Europe» , selon la préfecture maritime.

«La parfaite coopération entre les acteurs nationaux et internationaux de la lutte contre les stupéfiants , en particulier le centre opérationnel d’analyse du renseignement maritime pour les stupéfiants (MAOC-N) et l’Ofast a permis d’obtenir ce résultat exceptionnel» , se félicite-t-elle.

Le Mistral est en mission de quatre mois dans le golfe de Guinée dans le cadre de la mission Corymbe qui contribue à la sécurisation maritime du golfe , en assurant la présence permanente d’un bâtiment de la Marine Française depuis 1990 sur cette route parmi les plus dangereuses du monde. Et où la France dispose de forts intérêts économiques , notamment liés à l’exploitation pétrolière.

Cette saisie remarquable s’ajoute à une série d’opérations réussies de lutte contre le trafic de stupéfiants dans la région. En septembre, la préfecture maritime avait annoncé la saisie de 2,4 tonnes de cocaïne à bord d’un bateau de pêche dans le golfe de Guinée. En avril, plus de cinq tonnes avaient été interceptées au large des côtes africaines, et en décembre 2022, 4,6 tonnes avaient été saisies.

Serge Kpan (Correspondant Abidjan)

Akondanews.net

 

Votez ce post

Laisser un commentaire

Traduire»