27 Avril 1960 – 27 Avril 2021: 61 ans de surplace?

Lecteur Audio

Cette journée du 27 Avril, symbolise l’un des événements les plus importants de l’histoire de la nation togolaise, celui de son accession à la souveraineté internationale.  A l’instar des autres pays de l’Afrique au Sud du Sahara, le Togo a eu son indépendance au cours des années 1960, précisément e 27 avril 1960. Plus de cinquante années après son accession à la souveraineté internationale, cette ancienne colonie allemande et plus tard française, a-t-elle réellement acquis son autonomie?                                                                                                                                                               

Le père de l’indépendance Sylvanus Epiphanio Olympio dans son allocution du 27 Avril 1960 disait : « Sentinelle que dis-tu de la nuit? La nuit est longue mais le jour vient ».

« ……C’est tout dru. Il faut décliner certains faits qui te poussent à conclure que ‘’Tout porte à croire…)

un état general de differents secteurs porte à croire que les ténèbres enveloppent toujours le Togo et que le jour ne s’est pas encore levé. Si l’objectif primordial des parrains de la libération du joug du colon a été le bien-être des populations, le peuple togolais demeure confronté à plusieurs difficultés d’ailleurs quotidiennes et de plus en plus corsées. 

Sur le plan politique, l’épineux sujet de l’alternance reste d’actualité. L’actuel président du Togo, Faure Essozimna GNASSIMGBE, est arrivé au pouvoir en 2005 suite au décès de son feu père Général GNASSIMGBE Eyadema (38 ans de règne sans partage 1967-2005). Pour certains observateurs, un manque de volonté du pouvoir en place soutenu par la France conjugué à une mauvaise organisation de l’opposition, sont entre autres les causes majeures de la non-réalisation du vœu de l’alternance au sommet de l’Etat.
le manque d’infrastructures sanitaires et educatifs demeure une realité de tous les jours .

Le Togolais moyen arrive à joindre difficilement les deux bouts. Une minorité vit dans l’opulence contrairement à la majorité qui tire le diable par la queue. Une meilleure gestion s’impose aux gouvernants pour une bonne répartition des biens du pays. 

Face à toutes ces réalités, le Togo n’a-t-il pas fait du surplace pendant soixante et un ans?                                      Une certitude est que s’il était permis au père de l’indépendance Sylvanus Olympio, emporté par un coup d’état militaire le 13 janvier 1963, de revenir parmi les vivants, il devrait avoir un cœur en lambeaux en voyant l’Etat actuel de sa terre natale.
Noel de SOUZA

Votez ce post
Partager:

Laisser un commentaire