Le Royaume de l’indénié ou Royaume N´denian: L´histoire d´un peuple d’exception

Lecteur Audio

Originaire du Ghana plus précisément du village 𝐀𝐧𝐮𝐚𝐧-𝐍𝐮𝐚𝐧, le peuple N’dénian est originaire du village d’𝐀𝐧𝐮𝐚𝐧-𝐍𝐮𝐚𝐧 au 𝐆𝐡𝐚𝐧𝐚. Il est issu 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐭𝐫𝐢𝐛𝐮 𝐝𝐞𝐬 𝐍’𝐭𝐚𝐤𝐢𝐦𝐚𝐧. Refoulé par 𝐎𝐩𝐨𝐤𝐨𝐮 𝐎𝐮𝐚𝐫𝐞́, Roi des Ashanti qui voulait étendre son hégémonie vers 1743, les N’takiman dans leur fuite arrivèrent près de la rivière Manzan à l’Ouest du Ghana et décidèrent de s’y installer car la zone était non seulement non peuplée mais ils y découvrirent des mines d’or et une zone prospère.

𝐀𝐮 𝐝𝐞́𝐜𝐞̀𝐬 𝐝’𝐀𝐧𝐨 𝐊𝐩𝐚𝐧𝐠𝐧𝐢 𝐥𝐞𝐮𝐫 𝐩𝐫𝐞𝐦𝐢𝐞𝐫 𝐜𝐡𝐞𝐟, 𝐀𝐡𝐢 𝐁𝐚𝐡𝐲𝐞́, 𝐥𝐮𝐢 𝐬𝐮𝐜𝐜𝐞́𝐝𝐚. Le Roi des Ashanti voulait que les N’takiman lui paie un tribut par rapport à leur or. 𝐂’𝐞𝐬𝐭 𝐚𝐢𝐧𝐬𝐢 𝐪𝐮’𝐀𝐡𝐢 𝐁𝐚𝐡𝐲𝐞́ 𝐝𝐢𝐭 : « 𝐌𝐈𝐓𝐈 𝐌𝐈𝐍𝐈𝐀𝐍 ». 𝐉𝐞 𝐬𝐮𝐢𝐬 𝐚𝐬𝐬𝐢𝐬 𝐦𝐚𝐢𝐧𝐭𝐞𝐧𝐚𝐧𝐭 𝐞𝐭 𝐣’𝐚𝐭𝐭𝐞𝐧𝐝𝐬 𝐝𝐞 𝐯𝐨𝐢𝐫, 𝐩𝐥𝐮𝐬 𝐭𝐚𝐫𝐝 𝐝𝐞𝐯𝐞𝐧𝐮 𝐍’𝐝𝐞𝐧𝐢𝐚𝐧. La tranquillité, la paix et la prospérité retrouvées, ils ne quittèrent plus jamais la zone et s’étendirent pour fonder le royaume N’denian composé des chefs de tributs et de familles.

𝐋𝐞𝐬 𝐥𝐢𝐦𝐢𝐭𝐞𝐬 𝐝𝐮 𝐫𝐨𝐲𝐚𝐮𝐦𝐞

Le royaume N’denian dont la capitale est 𝐀𝐛𝐞𝐧𝐠𝐨𝐮𝐫𝐨𝐮 a pour frontières naturelles 𝐥𝐞𝐬 𝐀𝐭𝐭𝐢𝐞́, 𝐋𝐞𝐬 𝐀𝐠𝐧𝐢 𝐌𝐨𝐫𝐨𝐟𝐨𝐮𝐞́ 𝐞𝐭 𝐥𝐞 𝐟𝐥𝐞𝐮𝐯𝐞 𝐂𝐨𝐦𝐨𝐞́.

Les limites administratives sont le Département d’Agnibilékro après Apprompronou, le village de Sogan avec les Agni Sanwi et la limite administrative avec le Ghana.

Tout ce vaste territoire limité au Nord par les Agni djuablin, à l’Ouest par les Attié et les Agni Moroufoué, au Sud par les Agni Sanwi et à l’Est par le territoire du Ghana, est sous l’autorité coutumière des Rois N’denian.

 Les tribus fondatrices

𝐀𝐥𝐥𝐚𝐧𝐠𝐰𝐚: Tribu située au sud-ouest de Zaranou, Canton de Zaranou

𝐃𝐞𝐧𝐤𝐲𝐫𝐚:Tribu située au sud-ouest d’Abengourou près du fleuve Comoé, Canton d’Aniassué (Amiankouassikro)

𝐁𝐞́𝐭𝐭𝐢𝐞́: Tribu située près du fleuve Comoé dans le Canton de Bettié

𝐀𝐡𝐮𝐚: Tribu située au sud-ouest d’Abengourou près du fleuve Comoé

𝐀𝐟𝐟𝐞̂𝐰𝐚:Tribu située après Ebilassokro, Canton de Zaranou village Apprompron

𝐍’𝐝𝐞𝐧𝐢𝐚𝐧: Cantons d’Abengourou, Amélékia, Niablé, Yakassé-Féyassé

𝐀𝐛𝐫𝐚𝐝𝐢: Tribu située au nord de Bettié au confluent de la Comoé entre les rivières Bossomantché et le Manzan

𝐀𝐬𝐬𝐨𝐧𝐯𝐨: Tribu située dans le canton de Zaranou dans la zone d’Ebilassokro

𝐂𝐨𝐦𝐨𝐞́𝐧𝐨𝐮𝐟𝐨𝐮𝐞́: Tribu située après le village d’Amélékia près du fleuve Comoé

𝐋𝐄𝐒 𝐆𝐑𝐀𝐍𝐃𝐒 𝐑𝐎𝐈𝐒 𝐃𝐔 𝐑𝐎𝐘𝐀𝐔𝐌𝐄

1er 𝐍𝐚𝐧𝐚𝐧 𝐀𝐍𝐎 𝐊𝐩𝐚𝐧𝐠𝐧𝐢, Chef de la tribu des Takiman, chassé du Ghana par OPOKOU Ouaré. Il se réfugia avec son peuple dans  la zone de Zaranou.

𝟐𝐞̀𝐦𝐞 𝐀𝐇𝐈 𝐁𝐚𝐡𝐲𝐞́, successeur de ANO Kpangni, fondateur du village de Zaranou. Il donna à sa tribu le nom N’denian.

𝟑𝐞̀𝐦𝐞 𝐊𝐎𝐔𝐀𝐎 𝐓𝐜𝐡𝐮𝐦𝐚𝐬𝐬𝐢, Héritier d’AHI Bahyé.

𝟒𝐞̀𝐦𝐞 𝐄𝐓𝐂𝐇𝐈𝐄𝐌𝐁𝐎𝐍𝐎 𝐒𝐨𝐧𝐨, Il fut un roi qui lutta contre les velléités de cessassions  de ADOU Plé de Béttié.

𝟓𝐞̀𝐦𝐞 𝐒𝐎 𝐊𝐎𝐔𝐀𝐁𝐋𝐀𝐍,  Roi modeste et intelligent évita à son peuple beaucoup de conflits.

𝟔𝐞̀𝐦𝐞 𝐆𝐍𝐀𝐃𝐀𝐊𝐈 ,Il épousa les mêmes idéaux de paix que So Kouablan.

𝟕𝐞̀𝐦𝐞 𝐁𝐄𝐌𝐎𝐀, Il épousa les idées de ses prédécesseurs.

𝟖𝐞̀𝐦𝐞 𝐓𝐇𝐈𝐄𝐌𝐄𝐋𝐄 𝐊𝐨𝐭𝐨𝐛𝐮𝐚𝐥𝐞́, Grand guerrier, invincible d’où Kotobualé « qui tord le fer ».

𝟗𝐞̀𝐦𝐞 𝐊𝐀𝐁𝐋𝐀𝐍 𝐄𝐛𝐫𝐨𝐭𝐜𝐡𝐞̀, Son règne fut marqué par son esprit de paix et d’union.

𝟏𝟎𝐞̀𝐦𝐞 𝐍𝐚𝐧𝐚𝐧 𝐁𝐎𝐀 𝐊𝐨𝐮𝐚𝐬𝐬𝐢 𝟏𝐞𝐫, Avant son intronisation vers 1880 en présence du Roi de Kumassi, il fut interprète du commandant de cercle le Clerc, et s’était installé à Zaranou première capitale du royaume N’denian.

𝟏𝟏𝐞̀𝐦𝐞 𝐊𝐎𝐅𝐅𝐈 𝐀𝐦𝐨𝐚𝐭𝐫𝐢𝐧, Son règne aura duré un an.

𝟏𝟐𝐞̀𝐦𝐞 𝐍𝐚𝐧𝐚𝐧 𝐀𝐌𝐎𝐀𝐊𝐎𝐍 𝐃𝐢𝐡𝐲𝐞́ 𝟏𝐞𝐫, Roi très sévère, très rigoureux et très conservateur, il s’est opposé à la pénétration coloniale dans l’Indénié. AMOAKON Dihyé 1er, fit tuer le commandant POUL et on attribua ce meurtre à Nanan KOUASSI Dihyé chef du village d’Amélékia. Ce qui valut la déportation de KOUASSI Dihyé au Gabon où il mourut prisonnier comme SAMORY Touré et le roi des Abouré.

𝟏𝟑𝐞̀𝐦𝐞 𝐁𝐎𝐀 𝐊𝐨𝐮𝐚𝐬𝐬𝐢 𝐈𝐈, « Roi soleil » à cause de ses actions d’envergure et de développement. BOA Kouassi II a reçu plusieurs invitations à l’extérieur de son pays (Haute-Volta, France). Sous son règne, il fit la promotion de la culture du binôme café-cacao. Ses notables et lui furent les Grands financiers du RDA d’Houphouët. On citera entre autres EL Hadj Tigori, KOUADIO Amboffo, ADOU Kpangni, KABRAN Eby. C’est lui qui bâtit le 2ème palais de l’Indénié en 1910.

𝟏𝟒𝐞̀𝐦𝐞 𝐄𝐒𝐒𝐄𝐘 𝐁𝐨𝐧𝐳𝐨𝐮 𝟏𝐞𝐫, Au décès du 1er roi soleil, accéda au trône. Il fut le 1er roi très contesté. Taxé de paresseux, de joueur d’awalé, des notables N’denian le jugèrent indigne d’être roi. Quinze (15) notables et non des moindres, vont soutenir AMOAKON Dihyé pour détrôner ESSEY Bonzou 1er. Un mandat d’arrêt colonial étant lancé contre lui pour abus de confiance, il s’exila au Ghana. Dans son exil, il fut accompagné par des fidèles comme ASSIBOUE Kacoutié, le frère de KOUADIO Amboffo et bien d’autres.

𝟏𝟓𝐞̀𝐦𝐞 𝐀𝐌𝐎𝐀𝐊𝐎𝐍 𝐃𝐢𝐡𝐲𝐞́ 𝐈𝐈, Après l’exil de ESSEY Bonzou 1er , AMOAKON Dihyé accéda au trône grâce au soutien inconditionnel de KOUAKOU Banga, ADOU Kpangni, KOUADIO Amboffo, KABRAN Eby. Il fut un roi dynamique et travailleur comme ces compagnons sus-cités. Il n’a jamais été intronisé Roi mais a règné. Après deux (02) ans de règne, il céda le trône à Bonzou II pour être le premier député du royaume. C’est ainsi qu’on appellera « Député AMOAKON » tous les AMOAKON dans l’Indenié portent comme lui l’exonyme de « député » même aujourd’hui.

𝟏𝟔 𝐞̀𝐦𝐞 𝐁𝐎𝐍𝐙𝐎𝐔 𝐈𝐈, Il a règne de 1950 à 1993, soit 43 ans. Il fut un roi aux qualités humaines. Grand orateur et très ouvert, il passa le plus clair de son temps dans ses plantations; Ce qui poussa ses sujets à faire comme lui, afin de faire du royaume N’denian une région riche par excellence. Le goût des travaux champêtres, qu’il a inculqué à son peuple est un exemple parmi tant d’autres. Au tour de BONZOU II, on rencontrait KABLAN Eby, KOUADIO Amboffo, ADOU Kpangni, BROU Kouao, KABLAN Dégnan, KOUASSI Mangamman tous de grands planteurs, richissimes notables.

𝟏𝟕𝐞̀𝐦𝐞 𝐁𝐎𝐀 𝐊𝐨𝐮𝐚𝐬𝐬𝐢 𝐈𝐈𝐈, Intronisé en 1997 après le décès du roi BONZOU II en 1993, fonctionnaire international, BOA Kouassi III a servi son pays la Côte d’Ivoire dans plusieurs ambassades en Europe. Grand rassembleur et grand médiateur, il est l’initiateur des grands travaux de restauration de la cour royale de l’Indénié et des deux palais dont le 1er fut construit par AMOAKON Dihyé II en 1883 et le second en 1910 par BOA Kouassi II, rénové et inauguré le 12 mai 2007 en présence du président de la république son excellence monsieur Laurent GBAGBO.

Ce roi avare en parole et courtois, ne manque pas d’occasions pour appeler les uns et les autres à l’entente, à cultiver l’esprit de partage, de solidarité, de paix et à protéger les symboles du royaume. Dans ses différents messages, il se montre toujours préoccupé par les problèmes d’actualités tant dans le royaume que dans la Côte d’Ivoire entière. Il s’évertue à demander à ses concitoyens de cultiver la paix, l’amour et le pardon et surtout le dialogue. Il se veut aussi le roi de la continuation des actions de BONZOU II en matière d’activités agricoles.

Nanan BOA Kouassi III est promoteur du développement de l’hévéaculture et de la pisciculture à Abengourou. BOA Kouassi III est un grand médiateur. Il est très sollicité pour tous les problèmes non seulement par les habitants du royaume mais aussi par les hommes politiques de tout bord et la société civile dans son ensemble. Il a restauré le premier palais construit en 1883 pour en faire le Musée des attributs royaux.

𝑺𝒐𝒖𝒓𝒄𝒆: 𝑺𝒊𝒕𝒆 𝒅𝒖 𝑹𝒐𝒚𝒂𝒖𝒎𝒆 𝒅𝒆 𝒍’𝒊𝒏𝒅𝒆𝒏𝒊𝒆́

Akondanews.net

5/5 - (1 vote)
Partager:

Laisser un commentaire